Fluides / thermique

Le meilleur moyen de réduire le poids énergétique d’un bâtiment est de concevoir celui-ci de manière à ce qu’il ne consomme pas ou peu d’énergie.

Dans le cadre d’une opération de construction neuve ou de réhabilitation, il est nécessaire :

  • en premier lieu, de réduire les besoins énergétiques par des moyens passifs : isolation renforcée, réduction des ponts thermiques, limitation des infiltrations d’air, récupération passive de la chaleur des eaux usées et de l’air vicié, valorisation de la lumière du jour, utilisation de l’inertie thermique du bâtiment ;
  • ensuite, de valoriser dès que possible les énergies renouvelables ou de récupération locales, directement ou indirectement (via un réseau de chaleur) : solaire, géothermie, biomasse, PAC sur eaux usées…
  • enfin, de concevoir et mettre en œuvre des systèmes techniques performants : optimisation des schémas de production et amélioration des rendements.

Les choix techniques réalisés par S2T sont appuyés par des simulations, et basés sur une approche en coût global, en temps de retour sur investissement ou tout simplement sur des objectifs de performance énergétique ou environnementale fixés.

S2T compose une ingénierie de spécialités, animée par un seul objectif : celui du meilleur projet, sur le plan de sa robustesse, sa situation énergétique, et de son coût.

RT2012 – Labels

La maîtrise des consommations d’énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont les objectifs visés par la France comme par l’ensemble de la communauté internationale pour préserver les ressources énergétiques et limiter le réchauffement climatique.

S2T accompagne ses clients dans la justification du respect de l’exigence réglementaire et propose également des mesures pour aboutir à des projets exemplaires :

  • intégrant les objectifs fixés par le Plan Climat,
  • visant des labels basés sur la RT2012 / RTex,
  • conçus sur la base de labels étrangers de bâtiments passifs : Minergie-P, Passiv’ Haus,
  • entrant dans le cadre de certifications : BREEAM, LEED, HQE.

S2T a conçu en 2008 le premier immeuble d’habitation passif parisien.

Simulation thermique dynamique

S2T réalise des études thermiques avec modélisations dynamiques en utilisant les logiciels CA-SIS (basé sur TRNSYS) ou PAPTER. Nous avons également validé les algorithmes utilisés dans le logiciel PAPTER avant sa sortie en 2002. Notre équipe modélise les projets traités sous Pleiades+Comfie et d’autres outils informatiques internes.

La parfaite maîtrise des techniques de simulation thermique dynamique permet :

  • l’optimisation du fonctionnement d’installations existantes
  • la réduction des coûts d’exploitation des opérations étudiées
  • l’amélioration de la performance énergétique de l’enveloppe.

Énergies renouvelables

Opter pour l’énergie renouvelable, c’est faire le choix responsable de s’engager dans une démarche de développement durable, pour les générations futures.

Chaque projet est unique : le savoir-faire de S2T permet de trouver la solution optimale, techniquement et économiquement en valorisant le plus possible les énergies renouvelables :

  • Géothermie très basse énergie : Sondes géothermiques verticales, valorisation thermique d’aquifère superficiel, pieux géothermiques. L’expertise de S2T repose sur la maîtrise simultanée des besoins de l’utilisateur, du fonctionnement des pompes à chaleur et des caractéristiques thermiques du sous-sol.
  • Aérothermie : l’air est chauffé par les rayons du soleil de manière perpétuelle. L’aérothermie permet de récupérer la chaleur de l’air, gratuite et abondante, alors même qu’il fait froid. S2T propose cette technologie, simple d’installation et d’utilisation, avec un investissement réduit et rentable rapidement.
  • Energie solaire : L’énergie solaire est à l’origine de toutes les énergies sur Terre. Les techniques pour capter directement une partie de cette énergie sont disponibles et maîtrisées.
    • Solaire passif : les optimisations architecturales permettent de réduire directement les besoins utiles de chaleur du bâtiment en valorisant au mieux l’apport direct du rayonnement solaire;
    • Solaire thermique : un fluide caloporteur est dans ce cas chauffé par le soleil en parcourant les capteurs. L’énergie collectée couvre une partie des besoins des applications de chaleur ;
    • Solaire photovoltaïque : Les cellules photovoltaïques transforment l’énergie solaire en courant continu. Ce courant est converti en courant alternatif par un onduleur, et permet ainsi sa consommation directe ou sa vente sur le réseau de distribution.
  • Bois énergie : La biomasse est une source d’énergie permettant la lutte contre le réchauffement climatique, notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Les rejets directs de CO2 liés à la combustion des bioénergies sont équivalents au CO2 qu’absorbent les végétaux pendant leur croissance.